Fort du succès retentissant du premier spectacle, le comité poursuit l’aventure avec Gérard Demierre pour un second projet, où ce sont les hommes cette fois-ci qui montent sur scène et dévoilent leur intimité dans “l’enfant de la Creule”.
Pour l’occasion, on a construit un vrai théâtre en bois rappelant un amphithéâtre grec dans la forêt du Mont-de-Coeuve. Les spectateurs découvrent alors un décor magique et une cinquantaine d’acteurs, tous amateurs.

C’est la vie à la campagne dans les années quarante qui est évoquée, où la défense des arbres, des cerisiers en particulier, nous ramène à une histoire poignante, et en empreinte des mystères de la forêt.